Xavier Lamorlette

Enregistreurs audio numériques

Cette page est ancienne : sa dernière mise à jour date de mars 2007. Un certain nombre d'informations y figurant ne sont donc plus pertinentes.

Voici quelques notes et conseils d'achats sur les enregistreurs audio numériques.

Explications préliminaires

Objet et besoins

Je donne ici mon avis pour l'acquisition d'un appareil :
- permettant d'enregistrer la musique avec une assez bonne qualité, le but étant d'enregistrer des répétitions et concerts avec une qualité correcte ;
- permettant de transférer ensuite ces enregistrements sur un ordinateur, notamment pour pouvoir graver sur un CD ;
- pouvant stocker au moins quelques heures d'enregistrement ;
- de taille réduite, pour une utilisation nomade ;
- pour un prix "raisonnable" (de 100 à 300 €).
Cet appareil doit donc présenter les caractéristiques suivantes (voir les paragraphes suivants pour quelques explications techniques) :
- avoir un bon micro interne, ou la possibilité de brancher un micro externe, idéalement avec une alimentation fantôme (une simple entrée ligne nécessite d'avoir un micro auto-alimenté) ;
- enregistrer dans un format numérique standard (format compressé mp3, ou format sans perte PCM wav) ;
- avoir une capacité de stockage de 256Mo à 1Go pour des enregistrements compressés, de 1Go à 4Go pour des enregistrements non-compressés.

Compression mp3 et capacité d'enregistrement

Le mp3 est un format audio compressé avec perte de données. Cela veut dire qu'il y a donc une dégradation du son. Cependant :
- on peut choisir une compression plus ou moins forte ;
- il faut bien entendu prendre en compte la qualité de la source : si l'on utilise un micro d'assez mauvaise qualité, il est inutile de choisir une faible compression.
Pour le format mp3, la compression est déterminée par le débit de sortie, exprimé en kilo-bit par seconde (kbps). Plus le débit est faible, plus la compression est forte, et donc moins la qualité est bonne. On trouve en général les débits suivants (pour les enregistrements stéréos) :
- 64kpbs, 80kpbs : faible qualité ;
- 96kpbs, 112kpbs : qualité médiocre (donc à utiliser avec un micro moyen) ;
- 128kpbs : assez bonne qualité ;
- 160kpbs : bonne qualité (à utiliser avec un petit micro de bonne qualité) ;
- 192kpbs : très bonne qualité (donc à utiliser avec un très bon micro, ou alors pour avoir un peu de marge lors du post-traitement) ;
- 224kpbs, 256kpbs, 320kpbs : excellente qualité (à priori inutile en dehors des conditions de studio et du matériel adéquat).

En fonction de la taille de la mémoire de l'appareil et de la compression choisie, on aura donc les capacités d'enregistrement suivantes :

128 kbps160 kbps192 kbps
128 Mo2h151h451h30
256 Mo4h303h303h
512 Mo9h7h6h
1 Go18h14h12h
2 Go36h28h24h

Format non compressé et capacité d'enregistrement

En format non compressé (de manière standard PCM stocké dans des fichiers wav), on trouve principalement les caractéristiques d'échantillonage et de quantification suivantes :
- 44,1 KHz, 16 bits : format utilisé pour les CDs ;
- 44,1 KHz, 24 bits : 8 bits de quantification supplémentaires permettent de faire des traitements (comme par exemple l'amplification d'un signal trop faible) dont les dégradations conséquentes seront annulées lors du passage final en 16 bits ;
- 96 KHz, 24 bits : le doublage de la fréquence d'échantillonnage est a priori inutile si l'on ne dispose pas d'un excellent micro couvrant cette bande.

En fonction de la taille de la mémoire de l'appareil et du format choisi, on aura donc les capacités d'enregistrement suivantes (en stéréo) :

44,1 KHz, 16 bits44,1 KHz, 24 bits
1Go1h451h
2Go3h302h15
4Go7h4h30

Microphones

Le microphone est l'élément essentiel qui déterminera la qualité de la captation.

A rédiger !

types de micro :
- micro omnidirectionnel : offre un son très réaliste, mais nécessite une bonne acoustique de la salle, et un environnement proche peu bruyant
- micro cardioïde (directionnel) : plus pratique pour enregistrer dans des conditions acoustiques médiocres, mais nécessite évidemment un placement adéquat
- micro bidirectionnel : permet un enregistrement stéréo
- micro dynamique: complètement passif, impossible d'enregistrer une source distante
- micro électrostatique à condensateur : également appelé micro statique, très bien pour enregistrer à quelques mètres de distance ; nécessite une alimentation (48V), souvent via le cable même du micro (alimentation fantôme) ; sensible aux manipulations
- microphone électrostatique à électret (ex: sony ECM) : très petit, bonne sensibilité ; nécessite une alimentation : pile interne ou alimentation fantôme ; amoindrissement de la sensibilité au fil du temps

http://fr.wikipedia.org/wiki/Microphone

Enregistreurs conseillés : modèles actuels

Zoom H4

Zoom H4

Description: A rédiger !

Avantages :
- L'aspect tout en un est extrêmement pratique, avec un encombrement et un poids réduits.
- Les micros sont assez bons, mais sans être excellents : je trouve le son trop mat, un peu étouffé. J'arrive à corriger un peu cela en réduisant ensuite un peu les basses.
- L'allumage est rapide.
- L'autonomie est bonne (de 3 à 4h). L'alimentation avec des piles AA est très pratique : il est donc possible de tourner avec 2 jeux de piles rechargeables.
- La prise en main peut-être vraiment très rapide en gardant les réglages par défaut.
- L'enregistreur est livré avec un support sur lequel on peut visser un pied d'appareil photo.
- L'USB alimente l'enregistreur.
- Le rapport qualité / prix est très bon. La qualité est aussi bonne qu'un ensemble mini-disc + micro, mais pour un prix inférieur (au moins 300 € pour un enregistreur mini-disc sans micro) et une utilisation plus pratique.
Inconvénients :
- Le principal point négatif : lors de l'utilisation en lecture, il n'y a pas d'avance ni de retour rapide. Le pire c'est que c'est sans doute juste un choix logiciel : je ne vois pas pourquoi techniquement le zoom h4 ne pourrait pas faire ce que font tous les baladeurs mp3 les plus basiques. C'est vraiment dommage.
- On entend un bruit périodique (un bruit blanc qui s'interrompt brièvement toutes les secondes) lorsque l'appareil fonctionne sur piles, mais cela est acceptable : le niveau du bruit est faible, on ne l'entend que lorsqu'il y a un instant de silence total, et au pire pn peut le mettre sur secteur pour les rares fois où l'on veut un enregistrement le meilleur possible. Ce qui est curieux, c'est que ce bruit semble provenir de l'accès à la carte SD, puisqu'il intervient plus rapidement lorsque l'on passe de 16 à 24 bits.
- L'ergonomie générale est critiquable. L'interface est assez claire, mais la navigation avec le joystick central et la molette sur le côté est un peu déroutante au début, et les accès aux différents menus par le joystick central ne sont vraiment pas intuitifs (cependant le manuel décrit correctement tout cela, et on a de toutes façons peu souvent besoin d'aller modifier les réglages). L'accès aux boutons sur le côté nécessite de manipuler l'enregistreur. Et il est également dommage aussi de devoir toujours appuyer deux fois sur le bouton pour commencer un nouvel enregistrement : on passe systématiquement par la phase de contrôle de niveau avant de pouvoir enregistrer. L'ensemble de toutes ces petites choses n'est pas un problème en soi, c'est juste un peu dommage.
- Il manque une indication du niveau de charge des piles.
- La vitesse de transfert via USB est faible. J'ai mesuré une vitesse de transfert de 7 Mbit/s (sur le port USB2 d'un iMac), alors que la carte SD que j'ai (Kingston SD/2GB) monte théoriquement à 40 Mbit/s en lecture. Je suis donc déçu par ce qui devrait être un "USB 2.0 Full Speed Mass Storage Class operation" (et je me dis que j'ai bien fait de ne pas acheter une carte plus rapide, puisque cela n'aurait visiblement servi à rien).
Notes diverses :
- Il faut impérativement un ordinateur pour pouvoir transférer les enregistrements dessus, car l'assez mauvaise ergonomie et l'absence des fonctions d'avance et retour rapide rendent la lecture directe depuis le Zoom H4 très peu pratique.
- Le mode mp3 VBR s'est révélé catastrophique pour moi, sans doute parce que le niveau d'entrée est assez faible (note : j'utilise bien le dernier firmware, le 1.20). Le compresseur mp3 (testé en 160, 192, 256 et 320 kbps) ne me semble pas très bon. Du coup, alors que je l'avais initialement choisi au départ comme enregistreur mp3, comme j'ai une carte 2Go, je l'utilise désormais exclusivement en wav.
- L'aspect plastique est relativement médiocre et paraît peu solide : c'est un appareil qu'il faut manipuler et transporter avec soin.
- J'ai reçu mon Zoom H4 avec un manuel en anglais (ce qui ne me dérange pas mais peut être bon à savoir).
- Devant faire face à des ambiances acoustiques très variables, je mets la sensibilité des micro intégrés à M, en amplifiant numériquement ensuite sur l'ordinateur si nécessaire. J'ai mesuré un niveau de bruit effectif de -50dB (le fameux bruit de fond périodique).
- Il serait intéressant de voir ce que donne cet enregistreur avec un bon microphone externe branché sur l'entrée XLR.

Spécifications détaillées sur le site de Samson.

Prix : Il est actuellement (octobre 2007) à environ 290 € (effectcenter.com, playback.fr) (il valait environ 330 € à son lancement début 2007 ; j'ai réussi à avoir le mien pour 300 € en promotion en mars 2007). Il faut ajouter également une carte SD, et prendre tant qu'à faire la capacité maximale supportée : 2Go (environ 30 €).

Zoom H2

Zoom H2

A rédiger !

Le H2 qui vient juste de sortir (en juillet 2007) semble un choix encore meilleur que le H4, parfaitement adapté aux besoins spécifiés : il s'agit visiblement d'un enregistreur équivalent au H4, mais sans le pseudo multi-piste et les effets dont on n'a que faire, et pour un prix très intéressant.

Le H2 semble aussi présenter une fonctionnalité très intéressante de règlagle de la directivité du micro (par combinaison des trois micors internes).

Spécifications détaillées sur le site de Samson.

Prix : 190 € ! (chez effectcenter.com, ou chez Thomann en Suisse ; 220 € chez playback.fr). Il faudra ajouter également une carte SD, tant qu'à faire d'au moins 2Go, voire la capacité maximale supportée : 4Go.

Edirol R-09

Edirol R-09

A rédiger !

Prix : environ 370 €. Comme pour le Zoom H4, il faut ajouter une carte SD, et prendre tant qu'à faire la capacité maximale supportée : 2Go (environ 30 €).

Enregistreurs conseillés : anciens modèles

iRiver IFP 7xx / 8xx

iRiver IFP 795 iRiver IFP 899
Description : ce sont des petits lecteurs flash mp3 disposant d'une entrée line-in / micro permettant d'alimenter un micro à électret. J'ai personnellement utilisé iRiver IFP 795 pendant 2 ans dont j'ai été extrêmement content ! La gamme se compose des modèles suivants :
- gamme IFP 7xx :
- IFP 780 : 128 Mo, bleu et gris ;
- IFP 790 : 256 Mo, rouge et gris ;
- IFP 795 : 512 Mo, noir et gris ;
- IFP 799 : 1 Go, noir et gris.
- gamme IFP 8xx : exactement les mêmes caractéristiques que la gamme IFP 7xx, mais avec un design légèrement différent (et un peu plus cher) :
- IFP 880 : 128 Mo, noir et bleu ;
- IFP 890 : 256 Mo, noir et rouge ;
- IFP 895 : 512 Mo, noir et gris, ou totalement noir ;
- IFP 899 : 1 Go, noir et rouge.
Avantages :
- alimentation des petits microphones externes ;
- bonne qualité d'enregistrement ;
- bonne compression mp3 de 64 à 320 kpbs ;
- alimentation par une pile AA avec une autonomie de plusieures heures (prévoir 2 piles rechargeables pour en avoir une d'avance) ;
- tout petit format.
Inconvénients :
- ne fonctionne pas en UMS (Universal Mass Storage, c'est-à-dire comme une clef USB standard), nécessite un logiciel spécifique (heureusement disponible sous Mac OS X et Windows) ;
- utilisation relativement compliquée : il est nécessaire de lire tout le manuel !

Prix : Malheureusement sa fabrication a été arrêtée par iRiver en 2005 et il n'existe aujourd'hui aucun modèle équivalent ! Lors qu'ils étaient encore commercialisés leur prix étaient entre 100 et 200 € (en fonction du modèle). On peut cependant réussir à en trouver sur eBay pour moins de 50 € (notamment en provenance des États-Unis : prendre alors en compte les frais de livraison) : ce sont là je pense d'excellentes affaires !...

iRiver T30

iRiver T30
Description : c'est le modèle qui vint après l'iRiver IFP. Je ne sais pas s'il y a eu des améliorations, et les seules différences objectives notables avec l'IFP sont :
- absence d'alimentation fantôme ;
- en standard, fonctionne en MTP (format WMA propriétaire Microsoft !), donc uniquement sous Windows avec sans doute de grosses difficultés de conversion dans d'autres formats (voire cependant plus loin la possibilité de passer en UMS).
La gamme se compose des modèles suivants :
- 512 Mo, vert ;
- 1Go, rouge.
Avantages :
- bonne qualité d'enregistrement (supposée, étant donnée les qualités de l'IFP);
- bonne compression mp3 de 40 à 320 kpbs (idem) ;
- alimentation par une pile AAA avec une autonomie (supposée) de plusieures heures (prévoir 2 piles rechargeables pour en avoir une d'avance) ;
- connexion USB 2 (vitesse de transfert à tester) ;
- tout petit format (27g sans la pile, 45cm3).
Inconvénients :
- pas d'alimentation fantôme ;
- fonctionnement par défaut en MTP. Pour passer en UMS, il faut mettre à jour le firmware (à tester), en espérant que cela ne bride pas les fonctionnalités comme avec l'IFP (en UMS, l'IFP ne peut enregistrer qu'à 96 kbps !) ;
- comme pour l'IFP il est sans doute nécessaire de lire tout le manuel !

Prix : Lui aussi introuvable (fabrication a été arrêtée par iRiver en ???) et il n'existe aujourd'hui aucun modèle équivalent ! Lors qu'ils étaient encore commercialisés leur prix étaient entre 100 et 200 € (en fonction du modèle). On peut cependant réussir à en trouver sur eBay, notamment le modèle 512Mo pour 50 € : ce sont là sans doute d'excellentes affaires !...

Le contenu de ce site est, en tant qu'œuvre originale de l'esprit, protégé par le droit d'auteur.
Pour tout commentaire, vous pouvez m'écrire à xavier.lamorlette@gmail.com.